Qui suis-je ?

Qui suis-je ?

Diplômé de l’école de Newark en Angleterre depuis 2004, Tanguy Fraval fabrique et règle les instruments du quatuor à cordes. Le cœur de son métier est la sonorité qui passe avant tout par un confort de jeu, un équilibre global de l’instrument et un rapport direct et concret avec le musicien. Depuis environ vingt-cinq ans, Tanguy Fraval travaille le bois dans l’optique de lui donner «voix». Chaque pièce de bois possède ses propres caractéristiques physiques et esthétiques et il s’agit d’en tirer le meilleur parti pour accéder à une forme de transcendance. La musique est depuis toujours un moteur essentiel à Tanguy Fraval. Dès qu’il a compris que sa guitare d’enfant était faite de bois vers l’âge de 12 ans, son inclination vers l’artisanat s’est amplifiée. Enfant, Tanguy avait toujours un canif en poche pour tailler du bois. Le rapport très clairement établi, il quitte l’enseignement général pour suivre une formation d’ébéniste qui le préparent à la lutherie.

Muni de ses BEP-CAP, de son Brevet des Métiers d’Art (BMA) et des encouragements reçus lors d’une récompense régionale de la Société des Métiers d’Art, Tanguy poursuit son parcours à l’école de lutherie en Angleterre à Newark.
De 1999 à 2001 il suit les cours de Tony Jonhson en lutherie guitare et le soir va à l’école de violon pour varier les plaisirs !

En 2001 Tanguy reçoit son diplôme (mention «distinction») et poursuit sa formation à l’école de violon pendant laquelle il fait plusieurs stages enrichissants chez Patrick Robin et Andrea Frandsen à Angers, ainsi que chez Frédérique Chaudière à Montpellier.

Diplômé (mention «merit») en lutherie violon en 2004, Tanguy part à Berlin pour 2 années où il exerce la restauration d’instruments anciens au sein de l’atelier de Stephan Krattenmacher.
Au cours de ses deux années berlinoises, Tanguy est happé par la musique de chambre et d’orchestre. Très inspiré par l’écoute et l’intensité qui se dégage des concerts auxquels il assiste, le besoin de fabriquer à nouveau est latent. Il trouve rapidement un poste d’assistant à la fabrication chez Thomas Meuwissen à Bruxelles.

Courant 2008, Tanguy installe son propre atelier à Bruxelles et propose ses services de réglages, de réparation et de fabrication. Le contact se fait rapidement avec de très bons musiciens et le mènent à développer la fabrication et le réglage fin majoritairement.

En 2016, le choix de revenir vers la Bretagne s’impose.
En 2019, Tanguy ouvre son atelier dans le centre historique de Saint-Brieuc qui se trouve à 2 h 20 de Paris en TGV.

Avec quelques confrères, il crée le CLAC (Collectif de Lutherie et d’Archeterie Contemporaines) qui ouvre un lieu d’exposition et de travail à Paris.

Récompenses

VioloncellEnSeine 2016 :
Coup de cœur d’Isabelle Willbaux

Viola’s 2014 :
Finaliste

VioloncellEnSeine 2014 :
Finaliste

VioloncellEnSeine 2010 :
Coup de cœur de Francis Kuttner,
Coup de cœur du Public
Coup de cœur de l’Association Française du Violoncelle.